Ovaj portal promovira suočavanje s prošlošću, slobodu govora i sekularnost

Journaliste d’investigation Željko Peratović: Une tentative de l’infraction pénale d’assassinat aggravé à Karlovac

Oops...
Slider with alias none not found.

Comme preuve pour des allégations présentées je vous propose toute la documentation de PP Karlovac et le Bureau du procureur du comté de Karlovac liée à ladite événement, qui se trouve dans des écrits numéro: 515-05-07-83-K-280-15 IP, ST-DO-168/15, kir- 309 / 15-3 et d’autres écrits de la police de Karlovac et le bureau du procureur.

Bureau de comté de procureur à Karlovac

Trg hrvatskih branitelja 1,
47 000 Karlovac

 

Plainte pénale

contre:

1. Le suspect Vladimir Čunko, né en 1950, résidant à Karlovac, Kastel n °1, citoyen de la République de Croatie, d’autres données inconnue

2. Le suspect Vladimir Čunko, OIB: 15170944652, fils du precité Vladimir et de Biserka, né le 27. 06. 1977 à Karlovac, où il réside, Kastel n ° 1, citoyen de la République de Croatie, d’autres données inconnues

3. Le suspect Zihnija Grahović, OIB: 56439007204, fils de Bećir et Arife, né à Karlovac 15. 12. 1966, où il réside, Orlovačka 133, citoyen de Croatie, d’autres données inconnue

motifs:

Le 28 mai 2015 vers environ 19 heures, dans Pokupska Luka 126, ensemble et en concert, et après que le premier suspect m’a demandé si je suis un journaliste, ce que je lui confirmé, et après m’avoir dit qu’ils sont les marchands de sable, il m’a attrapé par le poignet de la main gauche, me tirant à lui en disant que maintenant, ils vont me montrer, mais comme je me suis tiré de sa main, le troisième accusé ma saisit d’une main par la chemise , et avec l’autre main ma serrée autour de mon cou, et quand je me suis sortie de cette prise, et en me précipitant vers le hangar a bois où je pris une pelle militaire afin de se défendre contre de nouvelles attaques et pris la fuite vers la maison, à l’encouragement du premier suspect qui a crié “Ne le laissez pas s’enfuir!” le deuxieme suspect a couru vers moi en criant: «Maintenant tu va voir ton dieu!”, suivi par troisième suspect, et comme dans la porte de la maison, dans laquelle je me suis échappé, il n’y avait pas de clé pour que je puisse verrouiller la porte, le deuxième et le troisième suspect ont poussé la porte et sont parti après moi dans la grande chambre où je me trouvais et le troisième suspect ma jeté sur le sol, puis ma frappé a coups de pied et de poing par le corps, tandis que le second suspect me frappé à la tête, et pendant ce temps je tentais de me protéger contre le coups avec la pelle que je tenais à la main, après quoi le deuxième suspect a pris de la table une horloge en métal “le réveil” avec la quelle ma frappe, avec le but de me tuer, à plusieurs reprises sur la tête pendant que le troisième suspect me tenais et puisque au deuxième suspect “horloge” lui est tombe de sa main lors de la frappe, il me serra dans la poitrine et les épaules avec les genoux , et en vue der réaliser leur intention, il ma serrée le cou avec ses deux mains et a commencé à m’étouffer, en criant: «Maintenant, je vais te étrangler! Je vais te tuer! “, Et comme je suis reste sans air a cause de la force de strangulation , dans la crainte pour ma vie, je le attrapé par les testicules et pressés et à cause de ça il a criée et il se levé en tenant son entre-jambe en me donnant un coup de pied sur mon corps, et quand je commencé à crier à l’aide, ils se sont eloigné de lieu.

Vue ce qui précède, je considère qu’il y à un soupçon fondé que dans l’action du premier suspect Vladimir Čunko (né en 1950) il a atteint tous les éléments essentiels de l’infraction pénale d’incitation à assassiner, et qu’il ya un soupçon fondé que l’action du deuxieme suspect Vladimir Čunko (OIB 15170944652) et du troisième suspect Zihnija Grahović, (OIB 56439007204) à atteint tous les éléments essentiels de l’infraction tentative de assassiner, je propose au procureur d’Etat de mener les poursuites et prendre toutes les actions en justice devant la juridiction compétente et engager des poursuites pénales pour que les suspects soient déclaré coupable et puni par la loi.

Karlovac Zihnija_Grahovic
3. Le suspect Zihnija Grahović

En outre, je considère qu’il est nécessaire de souligner le fait que les suspects sont pour moi des personnes totalement inconnues et que l’attaque sur moi et la tentative d’assassinat mentionné est initiée soit par un tiers soit est entrepris comme un acte de vengeance parce que avant je écrivais au sujet de la question de la “gravillonnage”, mais dans les deux cas, il serait une tentative de l’infraction pénale d’assassinat aggravé.

Comme preuve pour des allégations présentées je vous propose toute la documentation de PP Karlovac et le Bureau du procureur du comté de Karlovac liée à ladite événement, qui se trouve dans des écrits numéro: 515-05-07-83-K-280-15 IP, ST-DO-168/15, kir- 309 / 15-3 et d’autres écrits de la police de Karlovac et le bureau du procureur.

De même, comme preuve de ce qui a étais mentionné, je vous soumets le dossier médical de l’Hôpital de Karlovac du 28 mai 2015, Les résultats des services médicaux d’urgence – le numéro de protocole: 2015034949, les résultats radiographiques de l’Hôpital clinique “Sestre Milosrdnice” clinique de chirurgie, les antécédents médicaux (deux feuilles) du 02 Juin 2015, et les conclusions et les avis d’un spécialiste en radiologie de la même date et de la clinique du Centre hospitalier Zagreb – Département de psychiatrie – Unité clinique pour les situations critiques: Résultats – numéro de protocole: 2015000513.

Je vous propose comme témoins : Franjo Požgaj, Pokupska Luka 13, Ivica Klarić, Pokupska Luka 128 et Željko Šafar, Rečica 38.

Je prie le bureau du procureur du comté de Karlovac de m’inviter pour que je puisse faire une déclaration sur les circonstances mentionnée, et me tenir informé en tant que partie endommagé et victime de l’infraction pénale, sur le déroulement ultérieur de la procédure.

Zagreb, 14 juin 2015.

Željko Peratović

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Ova web-stranica koristi Akismet za zaštitu protiv spama. Saznajte kako se obrađuju podaci komentara.